Notes et astuces sur les systèmes libres basés sur GNU/Linux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Test/Utilisation Seagate Central

seagate_central_banner1_978x379.png
Bonne année à tous,

Pendant ces fêtes de fin d'année, j'ai acheté un petit NAS à mes parents.
N'habitant pas à coté et sachant qu'ils utilisent des disques durs hors d'age, je me suis dit qu'il serait intéressant qu'ils ne perdent pas tout lorsqu'un ordinateur tombe en panne ou qu'ils puissent regarder leur photo sur la télé.

Après un achat par réservation sur Boulanger (à noter que ce service n'est pas au point). Je rentre faire l'installation qui est normalement accessibles au néophytes.

Premier constat, les documentations papiers n'existent plus, elles ne sont plus fournies, je tombe tout juste sur un dépliant en 2 étapes m'indiquant comment brancher le NAS à la Box.

Pour avoir un peu plus de détail, il faudra passer par un site web en anglais, très très sommaire. Pour tout vous dire, la documentation (presque) complète du produit fait 70 pages et elle est difficilement trouvable.

Je ne sais pas si les économies réalisées sur le papier sont vraiment rentables car cela incite l'usager à faire appel au support ou alors à changer de produit.

Bon une fois, le NAS repéré par Windows, il est conseillé d'utiliser le logiciel Seagate Central afin de paramétrer vos plans de sauvegarde. Cet outil particulièrement lourd est assez mal fait et si je puis dire buggué. Je songe à lui trouver un remplaçant du style Cobian backup.

Le cauchemar commence avec la gestion des accès. Chaque utilisateur possède un espèce de home auquel il pourra accèder en s'identifiant avec un mot de passe. Sous WIndows, la gestion du montage automatique est assez mal faite, il faut que le nom d'utilisateur et le mot de passe de votre session Windows soit le même que celui de votre Nas sinon vous pouvez dire adieu à l'automatisation de vos sauvegardes au démarrage.

Pour finir, je devais transférer des données d'un de mes serveurs GNU/Linux vers ce Nas, je me suis dit que j'allais manger un peu de Samba et cela me ferait du bien

Que nenni, le petit Nas a le bon goût de tourner sous GNU/Linux (Monta Vista), il offre un accès SSH root sans mot de passe (moyen) et un accès ftp.

Là, je me suis dit que ne Nas n'était pas si mal :)
A partir de ce moment, plus aucune prise de tête, je transfert mes données en ftp à une vitesse défiant toute concurrence et fin de chantiers.

EN conclusion, le matériel est pas mal, il tourne sur un OS libre, la documentation est quasi-inexistante sous Windows.
Sur les autres OS, il n'y pas besoin de documentation car nous pouvons utiliser des technologies éprouvées et c'est tant mieux.

Nb : Cet article est non sponsorisé :)

Commentaires

1. Le samedi, 22 mars 2014, 20:16 par axoxhite

Bonjour,

J'ai également le Seagate Central mais impossible de trouver les identifiants pour se connecter en ftp ( a distance, hors du foyer).
Peut tu m'éclairer?

Merci

2. Le dimanche, 23 mars 2014, 11:21 par Gamoth

Je ne sais pas si tu pourras te connecter à distance en FTP ...

Je pense que tu auras besoin de faire une redirection mais je n'en pas plus. Comme indiqué dans mon billet, je l'ai laissé chez mes parents et je ne m'en occupe plus.

Merci d'être passé.

Bonne continuation.

3. Le dimanche, 23 mars 2014, 13:56 par axowhite

Merci pour ta reponse.
J'ai entendu parlé de DNS, de No-ip.com.... Ça me semble pas tres simple.

4. Le samedi, 5 juillet 2014, 15:32 par Daniel

Perdu des heures pour rien.
Installé, désinstallé, réinstallé.
Une fois le trouve, deux fois le trouve pas.
Seagate m'écrit 2 fois m'envoyer un mail.
Rien reçu.
Décevant.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet