Notes et astuces sur les systèmes libres basés sur GNU/Linux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ttyecho : Lancer un editeur de texte CLI depuis une GUI

Echo

Bonjour,

Derrière ce titre un peu alambiqué se cache un petit plaisir personnel enfin assouvi.
Je m'explique, imaginons que vous utilisiez un explorateur de fichier de type GUI (eg. Nautilus, pcmanfm ...) parce que vous êtes un peu tordu, vous utilisez un éditeur de texte en ligne de commande (eg. vim, emacs ou nano).
Cette situation est embêtante car vous avez envie d’éditer un programme en C que vous voyez s'afficher dans votre explorateur mais vous ne pouvez double-cliquer directement dessus car cela ne va pas vous lancer votre éditeur favoris.

Alors, j'ai trouvé une solution que je vais vous détailler ci-dessous, cependant si vous avez d'autres idées je suis comme un bar dans une soirée étudiante, open !

Bon on commence par récupérer le code source magique de ttyecho :

#include <stdio.h>
#include <stdlib.h>
#include <fcntl.h>
#include <sys/stat.h>
#include <sys/ioctl.h>
#include <string.h>
#include <unistd.h>

void print_help(char *prog_name) {
        printf("Usage: %s [-n] DEVNAME COMMAND\n", prog_name);
        printf("Usage: '-n' is an optional argument if you want to push a new line at the end of the text\n");
        printf("Usage: Will require 'sudo' to run if the executable is not setuid root\n");
        exit(1);
}

int main (int argc, char *argv[]) {
    char *cmd, *nl = "\n";
    int i, fd;
    int devno, commandno, newline;
    int mem_len;
    devno = 1; commandno = 2; newline = 0;
    if (argc < 3) {
        print_help(argv[0]);
    }
    if (argc > 3 && argv[1][0] == '-' && argv[1][1] == 'n') {
        devno = 2; commandno = 3; newline=1;
    } else if (argc > 3 && argv[1][0] == '-' && argv[1][1] != 'n') {
        printf("Invalid Option\n");
        print_help(argv[0]);
    }
    fd = open(argv[devno],O_RDWR);
    if(fd == -1) {
        perror("open DEVICE");
        exit(1);
    }
    mem_len = 0;
    for ( i = commandno; i < argc; i++ ) {
        mem_len += strlen(argv[i]) + 2;
        if ( i > commandno ) {
            cmd = (char *)realloc((void *)cmd, mem_len);
        } else { //i == commandno
            cmd = (char *)malloc(mem_len);
        }

        strcat(cmd, argv[i]);
        strcat(cmd, " ");
    }
  if (newline == 0)
        usleep(225000);
    for (i = 0; cmd[i]; i++)
        ioctl (fd, TIOCSTI, cmd+i);
    if (newline == 1)
        ioctl (fd, TIOCSTI, nl);
    close(fd);
    free((void *)cmd);
    exit (0);
}

1. On stocke tout ça dans un fichier ttyecho.c par exemple.

2. On compile :

make ttyecho

3. On fait une petite copie vers un répertoire binaire contenu dans votre PATH :

sudo cp ttyecho /usr/local/bin/ttyecho

Pour vérifier que tout est en ordre, vous pouvez ouvrir deux terminaux.

#Terminal1
tty
> /dev/pts/0

sudo ttyecho -n /dev/pts/1 echo "toto"
#Terminal2
tty
> /dev/pts/1
>toto
  • Il est à noter que nous sommes obliger d'effectuer cette opération en tant que root.
  • L'option -n, permet d'effectuer un retour chariot dans le terminal distant.

Pour remédier au problème de droit, je vous propose cette manipulation qui comme d'habitude n'est pas très secure :

chmod +s /usr/local/bin/ttyecho

Avec le sticky bit, les utilisateurs qui lanceront cette commande auront les droits du propriétaire du fichier autrement dit "root".

Et maintenant le bouquet final : Application à notre problème

  • On ouvre notre explorateur de fichier, pour moi c'est pcmanfm.
  • On fait un joli clic-droit sur le fichier que nous souhaitons editer (ttyecho.c).
  • On choisit l'item "open with" et on remplit l'onglet "custom command line" comme suit :
ttyecho -n/dev/pts/0 nano %f

Il peut paraitre sot de rappeler qu'il faut que /dev/pts/0 soit déjà ouvert ...

Enjoy !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet